Adopter un enfant à l'étranger : guide complet pour futurs parents

Adopter un enfant à l’étranger : guide complet pour futurs parents

4.8/5 - (6 votes)

Adopter un enfant à l’étranger, un projet aussi passionnant qu’exigeant. Ce guide complet est destiné aux futurs parents qui souhaitent s’engager dans cette voie. En le parcourant, vous découvrirez les différentes facettes de l’adoption internationale : du choix du pays d’origine à l’intégration de l’enfant en passant par la procédure d’adoption et son financement.

Comprendre l’adoption internationale

Qu’est-ce que l’adoption internationale ?

L’adoption internationale, également appelée adoption transnationale, désigne le processus légal permettant à une personne ou un couple résidant dans un pays d’accueillir comme leur propre enfant une personne mineure originaire d’un autre pays.

Réalité de l’adoption internationale en France

Dans notre pays, c’est le Service de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) qui gère les adoptions internationales. Selon les dernières statistiques :

Nombre d’adoptions internationales en 2020 815 enfants
Pays les plus représentés Vietnam, colombie et Inde

Après avoir saisi cette réalité, il convient de se pencher sur votre propre situation. Quels sont alors les critères pour être éligible à ce processus ? C’est ce dont nous parlerons dans la suite.

Les critères à remplir pour devenir adoptants

Les critères à remplir pour devenir adoptants

Conditions d’âge et de situation matrimoniale

  • Pour adopter, vous devez être âgé de plus de 28 ans. Pour les couples, un seul des deux membres doit remplir cette condition.
  • Les célibataires peuvent également adopter.
  • Cependant, certains pays n’autorisent l’adoption qu’aux couples mariés ou restreignent l’adoption aux personnes hétérosexuelles uniquement. Notre suggestion est de se renseigner avant tout engagement.

Stabilité financière et émotionnelle

Outre ces conditions, le futur parent doit aussi démontrer une stabilité financière et une maturité émotionnelle suffisante pour accueillir un enfant dans sa vie. Des enquêtes sociales et psychologiques sont généralement menées dans ce cadre.

Maintenant que vous savez si vous êtes éligibles ou non, la prochaine étape consiste à choisir le pays d’où proviendra votre futur enfant.

Le choix du pays d’origine : une décision cruciale

S’informer sur les spécificités de chaque pays

Analyser les particularités juridiques, culturelles et sociales du pays envisagé est crucial pour éviter toute mauvaise surprise lors de la procédure d’adoption.

Tenir compte du profil des enfants proposés à l’adoption

Dans bon nombre de pays, les enfants à l’adoption sont souvent âgés ou présentent des besoins spécifiques. Il est d’usage d’être préparé et ouvert à ces réalités.

Lire plus  À la découverte des différentes formes de familles adoptives

Une fois ce choix fait, il vous faudra maitriser la procédure d’adoption propre à chaque pays.

La procédure d’adoption à l’étranger : étapes et acteurs clés

La procédure d'adoption à l'étranger : étapes et acteurs clés

Démarches administratives

L’agrément en vue d’adoption, délivré par le département du domicile des candidats à l’adoption, est une pièce maîtresse dans cette démarche. Des documents comme un certificat médical ou une attestation de formation sont également requis.

Rôle des organismes autorisés pour l’adoption (OAA)

Ces structures jouent un rôle essentiel car elles assurent la liaison entre les autorités françaises et celles du pays d’origine de l’enfant. Leur rôle consiste aussi à accompagner et conseiller les futurs parents tout au long de la procédure.

Toute adoption ne se termine pas à l’arrivée de l’enfant dans sa nouvelle famille. Un suivi post-adoption est nécessaire pour veiller au bien-être de l’enfant et faciliter son intégration.

L’accompagnement après l’adoption : intégration et suivi

Soutien psychologique et éducatif

Rapidement après l’arrivée de l’enfant, des rencontres avec un psychologue ou un éducateur spécialisé peuvent être bénéfiques pour aider l’enfant à s’adapter à son nouveau milieu.

Intégration sociale et scolaire

Une attention particulière doit être portée à l’intégration sociale et scolaire de l’enfant. La langue, les coutumes ou la nourriture peuvent représenter d’importants défis pour lui.

Enfin, n’oublions pas que l’adoption internationale a un coût. Quelles sont alors les aides disponibles et le budget nécessaire ?

Le financement de l’adoption internationale : aides et budget nécessaire

Le financement de l'adoption internationale : aides et budget nécessaire

Aides financières disponibles

Les adoptants peuvent bénéficier d’aides comme l’allocation d’adoption, le congé d’adoption ou encore le crédit d’impôt pour frais d’adoption.

Budget nécessaire

Ce dernier varie généralement entre 12 000 € et 20 000 € en fonction du pays choisi, mais peut aller bien au-delà dans certains cas.

Pour conclure, adopter un enfant à l’étranger est une aventure riche en émotions qui demande une préparation sérieuse. Comprendre les implications légales, définir son projet parental, choisir le pays de son futur enfant, se familiariser avec la procédure d’adoption, accompagner son enfant après l’arrivée et prévoir le financement nécessaire sont autant de défis à relever lorsqu’on décide de s’engager dans cette voie.

Retour en haut